La Méthode Peeters du 14 novembre

Publié le 14/11/2017 17:32 | La Méthode Peeters

La Méthode Peeters du 14 novembre

On parlait de la nostalgie ce mardi dans la Méthode Peeters sur UpRadio...

La nostalgie, on pourrait l’assimiler à un regret d’un bonheur passé. C’est donc qu’au départ, il y a eu la rencontre avec un moment de joie intense. Par la suite, cette période s’est clôturée par une perte, une rupture, une déchirure apportant son lot de souffrance et de détresse.

On va alors inconsciemment essayer de reproduire le bonheur perdu et c’est ainsi que l’on peut se construire de nouveau rêve en association avec sa nostalgie.

Par exemple : vouloir habiter dans un endroit où l’on était heureux enfant, retrouver un job dans une petite entreprise familiale comme celle qu’avait nos parents, on peut aussi chercher un amoureux avec le même profil physique que son ex parce qu’on envisageait de fonder une famille,...

Ce qui par après, peut bien sûr vous mettre dans la difficulté si l’endroit où vous étiez heureux enfant ne correspond en rien à votre paradis d’aujourd’hui, si le job dans cette PME vous montre finalement que les personnes n’ont pas du tout la valeur famille que vous recherchiez, si votre nouvelle amoureuse qui ressemble pourtant comme deux gouttes d’eau à votre ex n’a pas les mêmes désirs quant à la maternité... La nostalgie est donc en lien avec une blessure d’abandon, de séparation, d’éclatement, de déchirure.

Pour s’en libérer, il vous faut faire une sorte d’état des lieux ; dans quel contexte vous sentez-vous rejeté, remis en cause, en colère… Et faire le lien avec votre vécu pour vous permettre d’identifier le point de départ du schéma nostalgique et par la suite, le changer pour ne plus vous plomber le moral et avancer.

Retrouvez la chronique complète sur catherinepeeters.com, le site de Catherine Peeters.

La Méthode Peeters, chaque mardi à 9h45 et 16h45 sur UpRadio.



 

Voir aussi