La Méthode Peeters du mardi 26 septembre

Publié le 26/09/2017 16:54 | La Méthode Peeters

La Méthode Peeters du mardi 26 septembre

On évoquait les émotions ce mardi sur UpRadio avec Catherine Peeters. Pas eu le temps ou l'occasion de tout écouter ? On vous offre la séance de rattrapage !

Vous avez loupé une partie de la séquence ? Retrouvez ici les conseils de Catherine Peeters en version "texte" et en podcast.

Pendant très longtemps, les émotions ont été ignorées, considérées comme négatives, synonyme de souffrance, irréfléchies et destructrices alors que l’on pourrait s’en servir comme une aide efficace pour donner du sens à
ce que se passe et ne plus subir. Quand on peut se mettre à leur écoute, on se rend compte qu’elles nous aident à traiter les informations, et de
prendre des décisions.

On pourrait les classer dans trois grands types, les
fondamentales qui sont présentes à la naissance comme la
colère, la tristesse, la honte, le dégoût, la peur, la
joie, les mixtes, qui sont utilisées généralement comme échappatoires pour cacher ce que nous ressentons réellement. Par exemple, vous ressentez de l’amertume face à une situation, une trahison au boulot ou dans votre vie
sentimentale. L’amertume est un mélange de tristesse, de déception et de colère. C’est une émotion mixte parce qu’elle se compose de plusieurs ressentis.

Et enfin, les sensorielles qui sont à composante physique, c’est à dire que l’on ressent une sensation de mal être, un malaise. Elles surviennent lorsqu’on refuse
à notre émotion le droit d’exister, d’être tout simplement parce que l’on est avec des autres et que, par exemple, notre éducation n’autorise pas à ce genre de
débordements.

Les expériences vécues font aussi que l’on s’autorisera moins à les exprimer, on peut fonctionner sur base de ses expériences de vie pénibles et se retrouver alors dans un schéma tel que ; incompétence-échec et la personne va avoir peur d’affronter, elle va plutôt être dans l’évitement. Elle va avoir du mal à assumer les choses seule et pensera même « je suis incompétente, je ne suis
pas capable, je n’y arriverai pas…. », elle ne se mettra pas en valeur et ne donnera que très rarement son avis. Ce sont des personnes qui ne vont pas
au bout des choses, ne prennent pas d’initiative, n’osent pas dans la vie.

Ce qui est intéressant, c’est de comprendre sa façon de fonctionner et de se dire qu’à partir de maintenant on va placer des choses pour changer les
comportements qui nous dérangent en nous. Ma méthode de travail met l’accent sur l’estime de soi et la canalisation des pensées saboteuses pour que vous
puissiez aller vers des choses porteuses et positives pour vous. Un peu comme un exhausteur de goût pour la cuisine, j’aime être un exhausteur de vos qualités.

Envie d'en savoir plus ? Catherine Peeters propose des consultations à Jodoigne, contactez-là via le 0497/58 11 81, et retrouvez Catherine dans "La Méthode Peeters" chaque mardi à 9h45 et 16h45 sur UpRadio.

 

Voir aussi